Archives

Le Faisceau de Bachmann

Un article du JACC de mars dernier faisait la revue des complications cardiovasculaires du bloc interatrial (Cardiovascular Complications of Interatrial Conduction Block , JACC State-of-the-Art Review  79 , 12, 2022:1199-1211). Le bloc interatrial est un trouble...

lire plus

HEBDORYTHME QUEL AVENIR ?

 Cela va faire un an qu'Hebdorythme parait toutes les semaines. Son audience reste confidentielle et l'interactivité que nous souhaitions ne s'est pas développée.  Bien sûr vous êtes  très sollicités et le temps pour sa lecture vous manque mais le...

lire plus

Solution proposée au tracé n°45

A l’état de base existe un syndrome de WPW droit. Les QRS sont peu élargis ce qui est inhabituel pour cette localisation. Ceci joint en III à une variation importante du QRS suggère l'existence de plusieurs voies . enregistrement endocavitaire au site de tir et effet...

lire plus

Solution proposée au tracé n°44

Rythme régulier à 90/minute à QRS fin. On voit une onde P devant chaque QRS et le PR est long ce qui doit faire rechercher une deuxième onde P (conduction cachée) . Celle-ci est bien visible dans le segment ST en II et III,  V2-V4. Il s’agit donc d’une tachycardie...

lire plus

PLACEBO/NOCEBO

L'EFFET PLACEBO On connait depuis longtemps l’effet placébo - je plairai en latin - Il concerne les médications et les gestes chirurgicaux. Pour les médicaments, l’effet placébo peut être pur: le patient ne reçoit pas un produit actif mais un placébo inactif. La...

lire plus

LES TV POLYMORPHES EN PRATIQUE (IV)

Pas de QT long cardiopathie ischémique Cette catégorie comprend : 1) les TV polymorphes "ischémiques" où il y a une ischémie évolutive : à la phase aigüe toute initiale de l'infarctus , lors de la levée d'un spasme coronarien dans le Prinzmetal ou à l'occasion d'une...

lire plus

Solution proposée au tracé n°41

Une tachycardie à QRS larges s'interrompt laissant la place à une autre un peu plus lente. Les oreillettes sont sinusales sur tout le tracé. il s'agit donc de 2 TV . On ne peut dire s'il s'agit d'une variation de circuit avec modification du point de sortie ou de la...

lire plus

LES TV POLYMORPHES EN PRATIQUE (III)

Pas de QT long , absence de cardiopathie Cette catégorie inclue des maladies génétiques (QT court, syndrome de Brugada) et des affections d'étiologie inconnue (FV idiopathique avec ou sans repolarisation précoce). Ces différentes entités partagent une tendance à...

lire plus

LES TV POLYMORPHES EN PRATIQUE (II)

sont à exclure FA sur WPW et artefacts à G FA sur WPW , double Kent, déclenchement d'une FV , à D artefacts sur un Holter lors d'un bilan familial pour mort subite le QT est long = torsades de pointes La survenue de torsades de pointes est déterminée par 2...

lire plus

LES TV POLYMORPHES EN PRATIQUE (I)

Les tachycardies ventriculaires polymorphes sont des tachyarythmies malignes  avec une morphologie changeante de QRS, qui peuvent s’arrêter spontanément pouvant provoquer une syncope, ou si elles durent plus de quelques secondes se transformer en fibrillation...

lire plus

BAV et GROSSESSE

Un cas clinique récemment paru dans Heart Rythm rapporte la survenue  d’un BAV complet transitoire à la 30ème semaine de grossesse chez une femme de 37 ans. Le trouble conductif se manifeste par une dyspnée d’effort et de la fatigue sans syncope ni vertige. L’ECG...

lire plus

Solution proposée au tracé n°38

Initialement le PR est long puis après une ESV induite  le PR est court. A la faveur d'une ESA spontanée il redevient long. Il y a deux voies nodales antérogrades : la voie lente est utilisée en début de tracé . Une conduction rétrograde cachée explique le maintient...

lire plus

DEFIBRILLATION EXTERNE DE LA FA

EPIC (Electrode Position In Cardioverting Atrial Fibrillation trial) est une étude multicentrique danoise publiée en décembre dernier dans Circulation (1), comparant les résultats de la cardioversion dans la FA en fonction du positionnement antero-latéral gauche ou...

lire plus

Solution proposée au tracé n°37

Une tachycardie à QRS larges à type de retard droit est stoppée par une ESV, laissant apparaitre une arythmie plus lente à QRS large à type de retard gauche : bitachycardie avec alternance de TV et FA . Plusieurs particularités : l'ESV interrompant la TV se reproduit...

lire plus

YOGA ET SYNCOPE VAGALE

2 etudes en 2021 ont porté sur l’évolution de la symptomatologie et de la qualité de vie des patients présentant des syncopes vagales sous l’influence de la pratique du Yoga. Une première étude pilote était parue en 2015. Ces 3 études bien que portant sur un nombre...

lire plus

Solution proposée au tracé n°36

Bradycardie modérée à 60 par minute échappement jonctionnel . Ondes T pointues et QRS élargis. Hyper K+ majeure à 8,8 mmol/l Patiente recevant Enalapril 5 mg/j, Aprovel 150 mg/j + Aldactone 75 mg/j bloc sino-auriculaire avec echappement/capture normalisation de la...

lire plus

Paraplégie et ablation de FA

Ayant eu connaissance d'un cas de paraplégie survenu dans les suites d'une ablation de FA, nous avons fait la bibliographie à la recherche de cas similaires. Cette complication surprenante n'est pas rapportée dans les grandes séries. Un article dans Heart Rythm...

lire plus

Solution proposée au tracé n°34

retard G, composante initiale rapide (indice de Vereckei) , aVR <0 en faveur d'une TSV avec aberration et contexte de survenue évocateur ( flecainide) effet de l'esmolol IV Flutter drogué 1/1 avec aberration à type de retard gauche auto-entretenue. Sous esmolol,...

lire plus

Les cardiomyopathies rythmiques (2)

Présentation clinique , diagnostic et imagerie   Les études cliniques ont montré que les temps d’apparition des premiers symptômes de la CM rythmique sont très variables mais ils sont courts pour les fréquences cardiaques les plus élevées , supérieures à 150/min. Des...

lire plus

Les cardiomyopathies rythmiques (1)

Un homme de 67 ans est hospitalisé en grande insuffisance cardiaque (FEVG 30%). Le tracé à l’entrée montre un micro voltage et une tachycardie à 210/min à QRS fins, onde P négative en I et aVL, positive en V1 évoquant une tachycardie orthodromique. Le début ne peut...

lire plus

Solution proposée au tracé n°33

Les complexes sinusaux et stimulés montrent une préexcitation postérieure droite L'extrasystole auriculaire entraine la disparition de la préexcitation et une tachycardie orthodromique démarre, non soutenue, avec alternance electrique et arret sur la descente dans le...

lire plus

Solution proposée au tracé n°32

Tachycardie ventriculaire avec conduction rétrograde 1/1 Tachycardie à QRS large , axe hyper-dévié et retard droit, relation AV 1/1 : la morphologie est en faveur d'une TV, la relation 1/1 fait discuter l'origine supra-ventriculaire La stimulation auriculaire affirme...

lire plus

Arythmies ventriculaires des voies de sortie

Les arythmies idiopathiques des voies de sortie ventriculaire droite et gauche se rencontrent chez de jeunes patients. Ce sont le plus souvent des extrasystoles ventriculaires (ESV), moins souvent des tachycardies en salve ou soutenues . Dès lors qu’elles sont...

lire plus

La Maladie d’Ebstein

Observation (tirée du JACC Clin Electrophysiol 2021. 7(9):1198-1206) Homme de 37 ans se plaignant de palpitations depuis plusieurs années qui est vu à la suite d’une syncope. L’ECG inscrit un PR normal (180 ms) une onde delta en faveur d’une préexcitation...

lire plus

Solution proposée au tracé n°31

Stimulation auriculaire droite En rythme sinusal PR court sans anomalie des ventriculogrammes. Stimulation de l’oreillette droite latérale: révélation d’une  préexcitation  latérale droite (axe plutôt gauche, retard gauche) parce que l’on stimule plus près du faisceau...

lire plus

L’onde d’Osborn

ECG enregistré chez un sujet sans domicile fixe par grand froid. Il montre une grande bradycardie sinusale à 20/min avec une onde P aplatie et surtout une onde J marquée. Le segment ST est sous décalé et l’onde T aplatie. On voit ainsi que le trouble concerne plus la...

lire plus

Solution proposée au tracé n°30

En 1 le DAI fonctionne sur le mode VDD avec des QRS de fusion. Mais sur la bande 2 le QRS est détecté et la stimulation disparaît. Sur les complexes spontanés le segment ST est franchement sous décalé et l’onde T négative est plus marquée. Le stimulateur la voit et la...

lire plus

Les FIBRES DE MAHAÏM (2)

LES FIBRES FASCICULO-VENTRICULAIRES Elles relient le faisceau de His et le ventricule : à l’ECG elles se traduisent par un aspect de WPW avec PR normal et une onde delta fixe quelque soit la fréquence . Elles ne donnent pas de tachycardies. Depuis les premiers cas...

lire plus
Solution proposée au tracé n°28

Solution proposée au tracé n°28

A l’auscultation, le cœur est à droite. Il s’agit d’un situs inversus. Dans les inversions d’électrodes (bras droit- bras gauche), les précordiales restent normales ce qui n’est pas le cas ici. Les précordiales droit (V3- V1) représentent le ventricule droit, des...

lire plus

Les FIBRES DE MAHAÏM (1)

Mahaïm avait décrit deux sortes de fibres court-circuitant les vois normales et reliant la voienodo hisienne à la crète septale : les fibres nodo-ventriculaires et fasciculo – ventriculaires. LES FIBRES NODO-VENTRICULAIRES Elles relient le NAV et le ventricule : elles...

lire plus

Le Bloc de Branche Gauche Masqué

Le BBG masqué est un trouble conductif très rare et de très mauvais pronostic qui comporte un aspect de bloc de branche droit en précordiales alors qu’il est de bloc de branche gauche en périphériques. Ce qui fait l’originalité du bloc gauche masqué c’est que la...

lire plus

Solution proposée au tracé n°27

En tachycardie à 180/ min, les QRS sont fins. On note une onde Q en dérivations II, III et aVf avec un segment ST sus-décalé. Il existe une dissociation AV visible en dérivations II et aVf. En rythme sinusal,  QRS à 100 ms, premier degré de retard gauche, cicatrice...

lire plus
Solution proposée au tracé n°26

Solution proposée au tracé n°26

Jeune femme de 21 ans, palpitations très fréquentes. Pas de cardiopathie sous jacente mais FEVG à 55%. Tachycardie quasi permanente sur le holter ECG.L’onde P négative en I et positive en précordiales évoque une tachycardie focale atriale gauche. Un faisceau...

lire plus

PVM, arythmies ventriculaires et mort subite

Malgré une prévalence de 2 à 3% de prolapsus valvulaire mitral (PVM) dans la population générale, les arythmies du PVM sont mal connues. Le diagnostic échocardiographique de PVM exige un déplacement  systolique supérieur à 2 mm, soit de l’une des valves ou des deux,...

lire plus

Solution proposée au tracé n°25

La tachycardie est à 165 /min avec aspect de retard droit et dissociation AV en faveur d'une TV. Avant le démarrage de la crise existe une alternance de BBG et de BBD . On est surpris de voir la tachycardie démarrer et être aussi rapide alors qu’il y a un en rythme...

lire plus

Solution proposée au tracé n°23

FA sur WPW. L’espace RR le plus court est à 140 ms. En V1 et V2 les morphologies de QRS  ne sont pas strictement identiques tantôt négatives tantôt positives et signent l'existence de voies accessoires multiples.  Espace RR le plus court 140 ms . Passage en...

lire plus

FV révélant une hyperthyroïdie

Un cas clinique récent du JACC fait état d’une fibrillation ventriculaire (FV) traitée par choc électrique externe chez un asiatique de 48 ans et chez qui est découverte une hyperthyroïdie. La fibrillation atriale (FA) ne nous étonnerait pas en association avec...

lire plus

Solution proposée au tracé n°22

rythme sinusal, PR long, BBDt incomplet axe G, luciani-wenckebach La compression carotidienne ralentit le rythme sinusal et paradoxalement au lieu de majorer le trouble conductif permet un raccrochage en 1/1. Ceci implique un siège infra-hisien, un bloc nodal aurait...

lire plus

Du bienfait des plantes

Ce tracé récemment publié (D Bhasin Circulation 2021;143:2312–2315 ) est très évocateur d’une intoxication digitalique d’abord en raison d’une repolarisation ventriculaire en cupule, avec T aplati et QT court (280 ms), qui sont des signes banaux d’imprégnation mais...

lire plus
Solution proposée au tracé n°21

Solution proposée au tracé n°21

Préexcitation ventriculaire : l’ajmaline antiarythmique de classe 1A agit sur la conduction des faisceaux de Kent. Ici son injection change l’aspect de la préexcitation avant de la faire disparaître. En 1, la préexcitation est droite . En 2 est démasquée une...

lire plus

L’alternance électrique

L’alternance électrique du cœur est un signe classique de tamponnade péricardique où le cœur se balance de droite à gauche et de bas en haut, à partir de ses attaches postérieures (oreillettes) et supérieures (pédicules artériels ) dans un péricarde sous tension...

lire plus
Solution proposée au tracé n°20

Solution proposée au tracé n°20

alternance d'un BBG et d'un BBDt lors d'une tachycardie à relation AV 1/1 à l'occasion d'une extra-systole ventriculaire imposée avec accélération de la fréquence . l'extra-systole entraine une capture anticipée de l'oreillette avec QRS suivant fin. l'espace VA...

lire plus
Solution proposée au tracé n°19

Solution proposée au tracé n°19

Bloc auriculo-ventriculaire antérograde complet avec échappement à type de retard droit déviation axiale droite. L'exploration endocavitaire confirme le siège infra-hisien du bloc et montre qu'il persiste une conduction rétrograde partielle avec allongement de AH par...

lire plus

Le sinus coronaire (2)

Exploration par le sinus coronaire Lors des explorations électro-physiologique une sonde à électrodes pairées multiples est mise en place dans le sinus coronaire et la grande veine pour étudier oreillette et ventricule gauche. Le réseau veineux étant plus proche de...

lire plus

Le sinus coronaire (1)

Le sinus coronaire est la partie terminale du principal système veineux du cœur qui se situe à la face postérieure du sillon atrio-ventriculaire gauche. Initialement canulé pour mesurer le débit sanguin coronaire il a perdu cette indication pour devenir en...

lire plus
Solution proposée au tracé n°18

Solution proposée au tracé n°18

La tachycardie à QRS large est une TJ avec BBG auto-entretenu. La disparition de l'aberration de conduction est immédiatement suivie de l'arret de cette TJ sans modification des espaces RR. L'activité auriculaire est par contre anticipée après le QRS affiné. Le BBG...

lire plus

Oreillette ou Atrium ?

Le terme anglo-saxon d'atrium a pris ces dernières années la place de celui d'oreillette qui prévalait en France. Il fallait éviter la confusion entre oreillette et auricule- qui en est l'appendice- leurs adjectifs étant les mêmes. Atrium a de plus l'avantage de...

lire plus
Solution proposée au tracé n°17

Solution proposée au tracé n°17

En début de tracé rythme sinusal et préexcitation postérieure gauche, puis salve d'extrasystoles ventriculaire infundibulaire. A la reprise du rythme sinusal la préexcitation est intermitente avec un bloc 2/1 dans la voie accessoire à la faveur d'une discrète...

lire plus
Solution proposée au tracé n°16

Solution proposée au tracé n°16

Il existe un bloc auriculo-ventriculaire 2/1. Les QRS sont conduits avec un PR court et élargis avec une onde delta et un aspect de retard droit en faveur d’une préexcitation postero-septale gauche . On peut donc évoquer un BAV 2/1 avec conduction par un Kent à...

lire plus

Solution proposée au tracé n°14

La cardiopathie est une atrésie tricuspidienne : onde P étroite ,axe gauche et hypertrophie ventriculaire gauche . L'intervention est une intervention de Fontan premier modèle avec anastomose de l’auricule droite à l’infundibulum pulmonaire qui résume un ventricule...

lire plus

« Pill-in-Pocket » (suite)

Le troisième, beaucoup plus polémique concerne l’anticoagulation de la FA non valvulaire. La décision d’engager ce type de traitement reste difficile avec un rapport bénéfice-risque qui n’est pas toujours tranché. Le risque d’accident ischémique souvent à l’origine de...

lire plus

« Pill-in-Pocket »

Pill-in-the pocket  désigne l’auto-administration d’un médicament prévu, par un patient dont l’affection évolue par crises. Ce n’est pas    l’adaptation d’un traitement au long cours comme par exemple, l’équilibration d’un diabète insuliné ou la modulation  des doses...

lire plus
Solution proposée au tracé n°13

Solution proposée au tracé n°13

Le tracé montre deux anomalies en rythme sinusal :1) des ondes P amples et pointues en II ,III et aVF 2) un sus-décalage de ST et T en précordiales droites inhabituel à cet âge où les ondes T sont habituellement négatives . Le tracé du bas a des QRS larges à type de...

lire plus

Commotio Cordis

C’est une mort subite par fibrillation ventriculaire induite par un choc apparemment banal reçu en regard du cœur sans dommage local  et en l’absence de cardiopathie. Le terme latin de « commotio cordis » date du XIXème siècle mais le phénomène était connu bien avant...

lire plus
Solution proposée au tracé n°11

Solution proposée au tracé n°11

Il s'agit d'une tachycardie supraventriculaire avec relation 1/1 . L'arret de la tachycardie sous l'effet du diltiazem sur une onde P non suivie de QRS fait retenir l'origine jonctionnelle. La fréquence est lente pour cet âge autour de 150/mn. Les ondes P rétrogrades...

lire plus

LA CHAMADE

   Le terme de battre la chamade est souvent utilisé par les patients pour dire que leur cœur bat vite, très fort voire irrégulièrement. Il est amusant de savoir qu’initialement le terme désignait un signal de trompettes ou de tambours pour annoncer une reddition...

lire plus

L’incompétence chronotrope

L’incompétence chronotrope, incapacité du coeur à augmenter sa fréquence pour s’adapter auxbesoins de l’organisme est fréquente et entraîne une intolérance à l’effort, une diminution del’activité et, à long terme, un surcroît de mortalité. Son importance est...

lire plus
Solution proposée au tracé n°10

Solution proposée au tracé n°10

Arythmie irrégulière et rapide avec des QRS larges d'allure ventriculaire à type de retard gauche Le rythme est franchement irregulier , le vecteur initial de QRS est rapide et sa morphologie n'est pas celle d'un bloc de branche. Il s'agit d'une fibrillation...

lire plus
Solution proposée au tracé n°8

Solution proposée au tracé n°8

En rythme sinusal préexcitation mineure PR court et onde delta négative en VL en faveur d'une voie accessoire latérale gauche dfg En stimulation atriale délivrée à l’oreillette gauche par le sinus coronaire,  la préexcitation est majeure à type de retard...

lire plus

Le point faible du ventricule gauche

On a l’habitude d’opposer le ventricule gauche épais au ventricule droit plus fin. A l’heure de la cardiologie interventionnelle et de la mise en place de valve aortique par voie per-cutanée il faut connaitre la particularité apicale du ventricule gauche . De...

lire plus
Solution proposée au tracé n°7

Solution proposée au tracé n°7

il s'agit d'extrasystoles hisiennes qui sont à l'origine des variations de PR et de l'onde P bloquée En fonction de la survenue de l'extrasystole H' différentes possibilités : A) aspect de PR court: l'onde P n'est pas conduite, l'extrasystole hisienne survient peu...

lire plus

La sarcoïdose cardiaque

 Relativement rare et de cause incertaine, la sarcoïdose intéresse de plus en plus cardiologues et rythmologues. Une mise au point très récente dans Circulation Arrythmia en fait foi. C’est une maladie inflammatoire à l’origine de granulomes non caséeux à...

lire plus

Solution proposée au tracé n°6

Tachycardie ventriculaire chronique chez un nourrisson, allorythmie et cardiomyopathie rythmique. Hamartome vraisemblable. La cardiomégalie qui régressera, témoigne de la répercussion myocardique de l’arythmie qui s’est prolongée sur des mois avec seulement un...

lire plus

Solution proposée au tracé n°5

Tachycardie atriale chaotique. Ces tracés ont été  enregistrés chez un nouveau-né surveillé car une tachycardie fœtale avait été repérée par échographie.  A, ESA trigéminée et fausse bradycardie.  B, pseudo bigéminisme ventriculaire dû au fait que l’...

lire plus
Solution proposée au tracé n°4

Solution proposée au tracé n°4

Il s'agit d'une tachycardie par réentrée electronique (TRE) en salve, déclenchée de manière inhabituelle par une extra systole auriculaire répétitive. L'étude electrophysiologique confirme le bloc auriculo-ventriculaire unidirectionnel, infra-hisien anterograde, avec...

lire plus

La maladie de Naxos

La maladie de Naxos est une forme de dysplasie ventriculaire droite arythmogène (DVDA) associée à un  phénotype cutané particulier avec des cheveux laineux et une kératodermie palmo-plantaire. L’anomalie porte sur la plakoglobine JUP. Le même phénotype cutané est...

lire plus

Les troubles de conduction fréquence dépendant

On englobe sous ce terme la survenue d'une aberration de conduction ou d'un bloc, secondaire soit à l’accélération du rythme et dit "tachycardie dépendant", soit à son ralentissement et dit "bradycardie ou pause-dépendant". Le premier phénomène est fréquent et...

lire plus
Solution proposée au tracé n°3

Solution proposée au tracé n°3

TROUBLES CONDUCTIFS FREQUENCE-DEPENDANT, CONDUCTION RETROGRADE DANS LA BRANCHE DROITE BBG en début et fin de tracé après une pause sinusale. Ensuite, QRS fins avec PR long, BBD après 2 QRS fins, le deuxième montre une petite onde S en faveur d’un BIBD (flèche). Noter...

lire plus

Willem Einthoven la naissance de l’ECG

L'histoire des ondes PQRST de l’électrocardiogramme de surface se confond avec celle d’Einthoven qui, à l’origine, est un physicien, devenu physiologiste. Il n’était pas le premier à étudier l’électricité du cœur. En 1842, Matteucci en reliant in vitro, une...

lire plus
Solution proposée au tracé n°2

Solution proposée au tracé n°2

Tachycardie jonctionnelle réciproque permanente (PJRT: Permanent Junctional Reciprocating Tachycardia) Tracé enregistré chez un adolescent qui montre une tachycardie réciproque orthodromique : Le circuit emprunte les voies nodo-hisiennes en antérograde et une voie...

lire plus
Solution proposée au tracé n°1

Solution proposée au tracé n°1

Double réponse sur rythme sinusal (1/2) On observe des ondes P sinusales bien voltées à 80 par minute et des QRS deux fois plus nombreux  avec une alternance de cycle. Au milieu du tracé, une pause  dévoile une repolarisation ventriculaire perturbée. Après...

lire plus

vous avez dit Bouveret ?

En 1889, l’ECG  n’était pas disponible et le diagnostic de tachycardie reposait sur un interrogatoire et un examen clinique rigoureux. Cette année là, Léon Bouveret, un agrégé et médecin des Hôpitaux de Lyon, livrait dans deux numéros successifs de la Revue de...

lire plus

Découpleurs de l’activité Actine – Myosine

Une présentation d’octobre 2020 à l’AHA reprise dans un numéro récent de Circulation (Circulation. 2021;143:606–608) rapporte les résultats d’une étude concernant les cardiomyopathies hypertrophiques traitées par mavacamten (III explorer  EXPLORER-HCM) et...

lire plus
Une création ShowVin.com - Agence de communication digitale - Pézenas