Les tachycardies ventriculaires polymorphes sont des tachyarythmies malignes  avec une morphologie changeante de QRS, qui peuvent s’arrêter spontanément pouvant provoquer une syncope, ou si elles durent plus de quelques secondes se transformer en fibrillation ventriculaire létale en l’absence de défibrillation.

Sous un même aspect  electrocardiographique , plusieurs types existent. Il est important de les reconnaitre, le traitement spécifique de l’une pouvant être contre-indiqué dans l’autre.

Les arythmies rapides à QRS préexcités (faisceaux accessoires multiples) , ainsi que des parasites en particulier sur des enregistrements Holter, peuvent être trompeurs .

Une revue approfondie est récemment parue dans Circulation, où est proposée une approche pas à pas  :

Sont distinguées :

1) les TV polymorphes survenant en présence d’ un QT long : il s’agit  alors de  torsades de pointes,  l’allongement du QT étant acquis ou d’origine congénitale.

2) les TV polymorphes survenant en l’absence d’allongement de QT :  

2.1 il n’y a pas de cardiopathie associée : sont à envisager les canalopathies type Brugada ou QT court, et les FV idiopathiques avec ou sans repolarisation précoce.

2.2 avec cardiopathie associée : les TV polymorphes surviennent en phase aigue d’infarctus déclenchées par des ESV très précoces venant du Purkinje .

3) les TV polymorphes survenant à l’effort :

sont à évoquer les TV polymorphes catécholergiques et les FV survenant sur cardiopathie ischémique

Pour chaque type d’arythmie sont rappelés la terminologie, le mécanisme, les bases du diagnostic clinique et électrique, le traitement d’urgence.

Bibliographie

S Viskin , E Chorin, D Viskin ,  A Hochstadt , A Schwartz , R Rosso Polymorphic Ventricular Tachycardia Terminology, Mechanism, Diagnosis, and Emergency Therapy ; Circulation 2021;144:823–839.