retard G, composante initiale rapide (indice de Vereckei) , aVR <0 en faveur d’une TSV avec aberration et contexte de survenue évocateur ( flecainide)
effet de l’esmolol IV

Flutter drogué 1/1 avec aberration à type de retard gauche auto-entretenue. Sous esmolol, passage transitoire de 1/1 à I/2 et normalisation de QRS. La reprise 1/1 se fait avec un retard droit. Le phénomène s’explique par la séquence de cycle long-couplage court . A gauche (BBG), la descente se fait par la branche droite et remonte dans la branche gauche, sa repolarisation est donc plus tardive et après le cycle long, le couplage court bloque la conduction dans la branche droite et conduit par la branche gauche. Le BBD est également auto-entretenu et disparait à la faveur d’un nouveau cycle long. La flécaïne ralentit le cycle du flutter , ne modifie pas la conduction nodale et favorise donc la conduction 1/1. La conduction sous-hisienne est par contre ralentie et la survenue de bloc de branche favorisée.