Stimulation auriculaire droite

En rythme sinusal PR court sans anomalie des ventriculogrammes. Stimulation de l’oreillette droite latérale: révélation d’une  préexcitation  latérale droite (axe plutôt gauche, retard gauche) parce que l’on stimule plus près du faisceau accessoire que du nœud AV et parce que le rythme est plus rapide ce qui allonge le temps de conduction nodal.

ECG AVANT ET APRES ABLATION

La voie accessoire a été supprimée. Les ECG avant et après sont identiques. Une conduction hyperdromique masquait la préexcitation. Le PR reste court mais s’allongeait une peu en stimulation atriale rapide. Chez cette patiente l’exploration a été faite car elles se plaignait de palpitations. On a toujours intérêt à faire au moins une injection d’adénosine dans ces syndromes pour voir comment se comporte le NAV – qu’il masque ou non une préexcitation –