La tachycardie est à 165 /min avec aspect de retard droit et dissociation AV en faveur d’une TV. Avant le démarrage de la crise existe une alternance de BBG et de BBD . On est surpris de voir la tachycardie démarrer et être aussi rapide alors qu’il y a un en rythme sinusal un trouble conductif majeur. Raison de plus pour penser qu’il s’agisse d’une TV. La particularité est que les QRS en tachycardie sont identiques à ceux d’un des types conduits en faveur d’une TV de branche à branche .

Lorsque le QRS passe de BBG à BBDt l’espace PR s’allonge. La conduction est plus rapide dans la branche droite que dans la branche gauche mais il n’y a pas de bloc complet de cette branche G. La période réfractaire de la branche droite étant longue un bloc droit survient une fois sur deux. A cette occasion la conduction restante dans la branche G s’extériorise et la conduction lente entraine l’allongement de PR.

La survenue à 2 reprises d’un bloc dans la branche droite permet son utilisation rétrograde et le démarrage de la TV de branche à branche, le bloc étant unidirectionnel dans la branche. La branche G peut conduire à 165/mn car c’est sa vitesse de conduction qui est lente mais sa période réfractaire est dans les limites de la normale.

Enregistrement endocavitaire sur rythme auriculaire electro-entrainé :

à G conduction par la branche droite avec HV long traduisant un ralentissement conductif dans les 2 branches prédominant dans la branche gauche .

à D bloc de branche droit , conduction par la branche gauche et allongement de PR . L’espace HV s’allonge à 150 ms.